Investissement dans les hydrocarbures : Occidental Petroleum mise sur de nouvelles réserves en Algérie

Rédaction
Hydrocarbures
Rédaction4 juillet 2022
Investissement dans les hydrocarbures : Occidental Petroleum mise sur de nouvelles réserves en Algérie
F. Messaoudi

La compagnie américaine OXY plus communément appelée « Occidental Petroleum » a exprimé via une visite de sa PDG « Vicki Hollub » ce Jeudi 30 juin 2022 sa volonté d’investir et de miser sur l’Algérie notamment à travers des projets structurants dans le cadre de la nouvelle sur les hydrocarbures

En effet, la PDG de la compagnie américaine pétrolière et gazière « Occidental Petroleum Corporation » a été reçue par le président de la république, Abdelmadjid Tebboune ainsi que par le ministre de l’Energie et des Mines Mohamed Arkab accompagné du PDG de la SONATRACH

« Heureux de pouvoir faire partie du processus de développement de ces ressources » en évoquant la présence d’Occidental Petroleum de l’Algérie ou encore « Pays aux innombrables ressources », a rétorqué Mme. Hollub, PDG de la compagnie américaine. Des propos aimables et révélateurs, tenus lors de ses échanges avec les responsables du secteur.

La patronne de la compagnie pétrolière et gazière américaine s’est entretenue avec Mohamed Arkab, ministre de l’Energie et des Mines ainsi qu’avec le PDG de SONATRACH selon un communiqué du ministère de l’Energie et des Mines. Les échanges ont porté sur l’examen de l’état des relations entre les deux compagnies, ainsi que sur les voies et moyens de les renforcer et de les développer particulièrement dans les domaines de l’exploration des hydrocarbures, le développement des gisements, la production et le transport du gaz naturel, et le gaz naturel liquéfié (GNL)

Pour rappel, le groupe Occidental Petroleum Corporation avait renoncé, il y a de cela quelques années, à la cession des actifs algériens, des actifs précédemment détenus par Anadarko, les qualifiants « d’essentiel » en soulignant penser que « ces actifs sont d’une telle qualité qu’ils vont être très compétitifs », propos déclarés en 2020
Il faut savoir que l’annulation de la transaction « Blocs 404a et 208 avec une participation de 24.5% dans le bassin de Berkine (Champs de Hassi Berkine, Ourhoud et El Merk) » faisait suite à l’opposition des autorités algériennes, décidant d’exercer le droit de préemption dès l’annonce de l’opération de fusion-acquisition en 2019 entre les deux compagnies Anadarko et Occidental Petroleum, suivie d’un accord entre Occidental Petroleum et Total pour la cession des actifs africains dont ceux situés en Algérie.

Dans le cadre des contrats en cours mais aussi sur de nouvelles opportunités dans tous les domaines des hydrocarbures, notamment dans le cadre des nouvelles dispositions de la loi pétrolière 19/13, le ministre de l’Energie et des Mines a évoqué au cours de cet événement les perspectives de renforcement du partenariat entre le groupe SONATRACH et Occidental Petroleum

En vue de renforcer et développer son partenariat avec la SONATRACH, les équipes d’Occidental Petroleum continuent à approfondir les données de l’Algérie notamment sur des opportunités additionnelles dans les zones où se situent ses opérations actuelles en Algérie, et d’autres zones d’expansion pour maximiser la valeur des actifs avait souligné Mme. Hollub en indiquant que « les relations d’Occidental Petroleum avec l’Etat Algérien sont excellentes et permettent de créer de la valeur pour l’Algérie et les actionnaires de la compagnie américaine ».

A noter que le rachat des actifs appartenant à la compagnie Anadarko Petroleum par Occidental Petroleum Corporation a été entériné le 8 Août 2019. Cette opération qui, pour rappel, devait bénéficier au groupe français Total, incluait l’acquisition des actifs du groupe pétrolier américain Anadarko en Algérie, au Ghana, en Afrique du Sud et au Mozambique. Toutefois le groupe Total a fait face à un refus clair et catégorique des autorités algériennes, qui ont par la suite entamé des négociations avec Occidental Petroleum Corporation. Cette dernière a ainsi fait part de sa volonté de travailler en Algérie en considérant qu’il s’agit d’une option« stratégique », qui avait laissé croire durant toute l’année 2019 à un intérêt , voir même un « accord  entre les deux partenaires (OXY & Sonatrach) » pour démarrer le développement des hydrocarbures non conventionnels dans le bassin de Berkine, que se disputent actuellement toutes les compagnies pétrolières présentes.  

appel à contribution
Lien Court

Laisser un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Termes des commentaires :

You can edit this text from "AMnews Panel" to match the comments rules on your site